Une nouvelle Chambre pour l’année 2017-2018

Nous vous présentons la nouvelle composition de la chambre des notaires de la Gironde.

Président
Me Edouard BENTEJAC, notaire à Bordeaux

Vice-président
Me Mathieu MASSIE, notaire à Gradignan

Premier Syndic
Me Didier NICOLAS, notaire à Pauillac

Syndic
Me Christophe LAPELLETERIE, notaire à Bruges

Syndic
Me Didier DELAFRAYE, notaire à Saint-Médard-en-Jalles

Syndic
Me Patrice BREYNE, notaire à Bordeaux

Secrétaire
Me Delphine DETRIEUX, notaire à La Réole

Secrétaire adjoint
Me Grégory ROUSSEAUD, notaire à Lesparre-Médoc

Trésorier
Me Julien FIASSON, notaire à Saint-Ciers-sur-Gironde

Trésorier adjoint
Me Anne BEFVE-CARTIER, notaire à Mérignac

Rapporteur
Me Romain ILLHE, notaire à Ambarès-et-Lagrave

Membres

Me Cécile YAIGRE-BOYE, notaire à Bordeaux

Me Delphine DEDIEU-MALLO, notaire à Arcachon

Me Julien DAGUIN, notaire à La-Teste-de-Buch

Me Elisabeth SEYNHAEVE, notaire à Saint-Emilion

Me Céline LAGARDE, notaire à Castres-Gironde

Me Nicolas CABARROUY, notaire à Branne

Me Valentine SCHRAMECK-MONTEBELLO, notaire à Floirac

Me Eric LARIVIERE, notaire à Pessac

Me Sandrine PAGES, notaire à Bordeaux

Me Joël MOREAU, notaire à Bordeaux

à lire également

QUELQUES OUTILS POUR OPTIMISER LA TRANSMISSION PATRIMONIALE

Aujourd'hui, il est nécessaire voire primordial d'organiser et d'anticiper au mieux la transmission de son patrimoine aux membres de sa famille tout en diminuant au maximum le « coût » à régler à l'administration fiscale.

Le bail emphytéotique

En dépit de l’origine ancestrale du bail emphytéotique, ce contrat de longue durée portant sur un immeuble que le preneur s’engage à mettre en valeur connaît aujourd’hui
un véritable regain dans les opérations immobilières, notamment dans les projets éoliens et photovoltaïques. Topo sur ce bail aux contours parfois flous.

Quelques réflexions sur la division primaire

Le mécanisme de la division primaire prévu par l’article R442-1 a) du Code de l’urbanisme peut se révéler très utile et efficace puisque mis en œuvre correctement, il permet à un propriétaire de diviser son terrain en un lot à bâtir et de s’affranchir des règles relatives au lotissement (dépôt d’une déclaration préalable ou d’un permis d’aménager selon les cas).