Nouveau partenariat avec la Chambre de Métiers et de l’Artisanat en Gironde

Tout au long de son parcours professionnel, l’artisan est amené à résoudre des problématiques auxquelles le notariat peut répondre. C’est pourquoi la Présidente de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat en Gironde, Madame Nathalie Laporte, a signé une convention de partenariat avec la Présidente de la Chambre des Notaires de la Gironde, Maître Véronique Pata Lavigne.

Lorsqu’il s’agit de s’installer, de s’immatriculer, de se développer ou de prévoir l’avenir de son entreprise, l’artisan est accompagné par la Chambre de Métiers et de l’Artisanat, qui lui apporte aide et conseils.
C’est dans le cadre de cette mission d’assistance et de défense du secteur de l’Artisanat que la Chambre de Métiers et de l’Artisanat en Gironde a souhaité s’associer à celle des Notaires. En effet, certaines problématiques juridiques spécifiques nécessitent l’expertise et le conseil du notariat.

Ainsi, la Chambre des Notaires de Gironde s’est engagée à organiser des consultations gratuites régulières pour les porteurs de projets de création ou de reprise d’entreprise, mais aussi des dirigeants d’entreprises artisanales.
En parallèle, la Chambre de Métiers et de l’Artisanat en Gironde favorisera l’information de ses membres sur l’offre de services des Notaires de Gironde et fournira également des conseils sur les thématiques artisanales auprès des notaires girondins.
Un partenariat favorable à tous en somme, renforçant le champ d’action des deux Chambres et encourageant le partage d’expertise, pour le bien-être de l’ensemble de leurs membres !

à lire également

Soirée des professions libérales 2019

  • |
  •  19 Mar 2019

Les professions libérales se dévoilent !
Ils se mettent en scène le temps d’une soirée : Sophie, chirurgien-dentiste et qui a mené de front une carrière de chanteuse de jazz, Eric, héritier d’une grande propriété agricole qui a préféré le métier d’expert-comptable...

Le quasi-usufruit

  • |
  •  18 Mar 2019

Cet article nous indique qu’en raison de la nature spécifique des biens objet de l’usufruit, à savoir des biens consomptibles au premier usage tel que des liquidités, l’obligation de conserver mise à la charge de l’usufruitier classique n’existe plus pour le quasi-usufruitier.

Les notaires ultras connectés au Matmut Atlantique

Blockchain, R&D, IA, zéro papier, voici quelques-uns des sujets qui ont rythmé ce deuxième Forum Technologies et Notariat organisé lundi 11 mars par la Chambre des Notaires de la Gironde.