La lettre au monde rural

Retrouvez la Lettre au monde rural n°48 du Conseils des Notaires .

Après la période si particulière que nous venons de vivre, nous espérons que vos familles et vos exploitations ont été épargnées.

Pour ce premier numéro du « monde d’après », nous vous proposons à la lecture des sujets plus « ordinaires ».

Vous découvrirez d’abord les pièges à éviter lorsque la chasse se pratique sur le bien vendu.

Vous constaterez ensuite que le divorce en agriculture présente certaines particularités.

À tous, un bel été.

Jean-Christophe Hoche, président de l’INERE
(Institut Notarial de l’Espace Rural et de l’Environnement)

La Lettre au monde rural – Conseil des notaires – n°48

Source : Conseils des notaires

à lire également

LA DONATION D’USUFRUIT TEMPORAIRE

L'usufruitier a le droit d'utiliser un bien, le louer, en percevoir les revenus, sans en être propriétaire. Ce droit est toujours temporaire et s'éteint au plus tard au décès de son titulaire.

DIVISION D’IMMEUBLE ET PLACES DE PARKING

La question des places de stationnement reste déterminante lors de la division d’un bâtiment existant, de la réalisation de travaux sur celui-ci ou de nouvelles constructions.

Les cessions d’une exploitation agricole

Dans un département fortement marqué par la présence de la vigne, tout notaire peut être amené un jour à instrumenter dans le cadre de la transmission d’une exploitation viticole.